Plaidoyer pour la sécurisation du milieu scolaire contre les drogues

05 Août 2019 Auteur 

 

Au Cameroun, les établissements scolaires, cadre par excellence de formation intégrale de la jeunesse, sont envahis par les drogues de toute nature et tout particulièrement du Tramol mais aussi du D6, D10, Diazépam. Des antidouleurs détournés de leur usage médical et utilisés comme stupéfiant par des jeunes dans les établissements scolaires.

Leur consommation cause beaucoup de dommages sur la santé des jeunes, le climat scolaire et social. Il s’agit d’un phénomène qui prend de l’ampleur et qui remet en cause l’éducation des jeunes, l’école, l’avenir de la famille et de la nation camerounaise.

Alertée sur le phénomène par ses observateurs (religieux (ses) maîtres (ses) d’internat, Principaux de collèges, parents d’élèves, etc.) Foi et Justice Cameroun a mobilisé des acteurs divers et constitué une plateforme de lutte contre ce fléau.

 

Quels sont nos moyens d’actions?

Les actions du plaidoyer sont de cinq (05) types :

  • Réflexion sur le phénomène  
  • Renforcement des capacités  
  • Mobilisation 
  • Sensibilisation 
  • Actions de plaidoyer

 

Quelle est notre démarche?

La démarche de notre plaidoyer consiste à comprendre les causes systémiques à la base du problème pour y apporter des solutions durables pour un développement intégrale. Au travers des actions dans des médias, des causeries éducatives des affiches et dépliants disposés dans les écoles nous sensibilisons d’une part les élèves sur les méfaits des drogues en générale pour qu’ils s’en détournent et, d’autre part les parents, les éducateurs et les autorités administratives pour qu’ils prennent conscience des enjeux, assurent la protection des milieux scolaires et jeunes, développent des structures de prise en charge et d’accompagnement des élèves confrontés aux drogues.

 

Quels objectifs voulons-nous atteindre ?

L’objectif de notre plaidoyer est de promouvoir la sécurisation du milieu scolaire au Cameroun contre les drogues. Autrement dit :

  • Alerter sur la circulation et la consommation à des fins non médicales des médicaments psychoactifs et des autres drogues dans les établissements scolaires ;
  • Contribuer à la réduction du phénomène par le renforcement des capacités des institutions scolaires dans la détection et l’accompagnement des apprenants confrontés à la drogue, de provoquer une prise de conscience chez les élèves et les détenteurs d’enjeux à divers niveaux ;
  • Solliciter des politiques et du gouvernement des mesures qui placent la lutte contre l’usage non médical des produits psychoactifs en milieu scolaire parmi leurs priorités et intègrent comme un axe de la stratégie sectorielle du gouvernement en matière de lutte contre la drogue et la toxicomanie.

 

Quelles sont les activités que nous mettons en œuvre ?

Pour atteindre nos objectifs, nous mettons en œuvre des actions parmi lesquels :

  • L’identification des établissements scolaires cible;
  • La formation des relais scolaires du projet;
  • Les études et analyses sur le phénomène;
  • L’identification et formation des pairs éducateurs;
  • La sensibilisation dans les écoles;
  • Les actions dans les médias presse et audiovisuels;
  • Les rencontres avec les leaders locaux et d’opinion;
  • L’observation et plaidoyer;
  • La production des outils de sensibilisation;
  • Les rencontres de la plateforme;
  • Le suivi et évaluation.

 

Ce que nous attendons comme résultats au terme de notre plaidoyer

  • La diminution del’usage à des fins non médicales des médicaments psychoactifs, la circulation et la consommation des autres drogues dans le milieu scolaire ;
  • La prise en charge des élèves victimes de la drogue par les structures d’accompagnement et de prise en charge;
  • Les politiques placent la lutte contre l’usage non médicale des médicaments psychoactifs et les autres drogues en milieu scolaire parmi leurs priorités et l’intègre comme un axe de sa stratégie sectorielle.

 

Nos partenaires

  • Le Comité Interministériel de lutte contre le Cannabis et autres drogues;
  • Le Comité National de Lutte contre la Drogue (CNLD);
  • Le « Centre La Vie »;
  • Les Commissions Diocésaines Justice et Paix (CDJP);
  • L’Organisation de Coordination pour la lutte contre les Endémies en Afrique Centrale (OCEAC);
  • Le Chantier d’Appui de Loisir, de Bricolage des Lapinos(CALBRIL);
  • L’Association Enfant-Jeune-Avenir (ASSEJA);

 

Foi & Justice

Fighting Injustice Causes Through Advocacy.

 

Laissez votre commentaire

We use cookies to improve our website. Cookies used for the essential operation of this site have already been set. For more information visit our Cookie policy. I accept cookies from this site. Agree