Accaparement des ressources

Accaparement des ressources (18)

Les ressources naturelles comme l’or, le diamant, l’eau et la terre sont les enjeux de demain. Mais elles font de plus en plus l’objet de grandes acquisitions par des entreprises multinationales au détriment des populations africaines, qui expulsées ou abandonnées dans la précarité sont très souvent obligés de migrer. « l'Afrique a besoin d'un partenariat et non d'une aide », afin de réaliser les objectifs de développement durable. Pour y contribuer, nous sensibilisons et construisons « un mouvement social composé d’acteurs de l'Eglise et de la société civile ». Nous militons pour que :

  • Les ressources de l'Afrique profitent à sa population actuelle et future ;
  • Les relations économiques entre l'Afrique et l'Europe soient plus justes et permettent le plein développement de l'Afrique et de sa population.
  • Le respect du droit du travail et des droits communautaires, la protection de l'environnement et de systèmes fiscaux efficaces faisant partie intégrante des partenariats.

Les terrains expropriés pour cause d’utilité publique font de plus en plus l’objet d’une occupation de fait par des personnes sans droit de titre ou encore par leurs anciens propriétaires. Une pratique qui conduit inévitablement à augmenter les tensions sociales et à multiplier les litiges entre l’administration et les populations...

Avec le décret N°2021/2793 du Premier Ministre du 05 mai 2021 annulant le titre foncier sur lequel le projet d’agropole Plantes et Aquaculture du Cameroun (PAC) s’adossait, le moment est venu de faire le bilan de ces 06 années d’accompagnement des populations riveraines par l’Association Foi et Justice pour la défense de leurs droits…

Dans la Vallée du Ntem, comme partout ailleurs au Cameroun, La terre est au cœur de nombreux enjeux à la fois forestiers, miniers et agro industriels. L’Etat du Cameroun, sous la pression d’investisseurs nationaux ou étrangers, procède à de vaste concessions foncières au profit de ces derniers. Cependant, ces concessions se font au détriment des populations dont les droits sont généralement bafoués…

Appelés à cohabiter, les détenteurs du pouvoir politico administratif et les gardiens de la traditions ont de plus en plus du mal à s’entendre sur le terrain, tant les prérogatives des premiers ont tendance à empiéter, voire à occulter celles des seconds. Même si au départ, les rôles semblaient être compris et les positions acceptées, on voit de plus en plus des signes de mécontentement de la
part des chefs traditionnels qui essayent d’affirmer leur autorité. Mais pour réussir cet exploit , ils ont d’avantage besoin du soutien de leurs populations, de la reconnaissance et de la valorisation de leur statut…

Page 1 of 5
We use cookies to improve our website. Cookies used for the essential operation of this site have already been set. For more information visit our Cookie policy. I accept cookies from this site. Agree